BIENVENUE

BIENVENUE SUR LE SITE

JACQUES BOUBY–PHOTOGRAPHE VOYAGEUR

Ce projet est destiné à prolonger, élargir, amplifier, tout en les rendant plus souples, les livraisons antérieures d’ « Un Été avec les BOUBY » dont certains ont été destinataires.

Deux volets, deux pôles :

1- un Carnet de Voyage Illustré, conduit par une flânerie insatiable et une avidité gourmande d’Inconnu et de Beau, alimenté régulièrement .

2- une Galerie de Photos où viendront peu à peu, et régulièrement se déposer des photos d’Ici et d’Ailleurs. D’Ailleurs surtout. Plus de 50 ans de photographie, ça laisse des traces !

À bientôt !

ÉCLATS du SHEKHAWATI (12)

Nuit au Gajner Palace

Et nous voilà arrivés à la nuit au Gajner Palace et transportés aux temps bénis des maharajahs, dans l’un de leurs palais fantasmagoriques !

Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY

Si nous n’eûmes pas l’une des suites royales du Dungar Niwas où des dignitaires britanniques venaient agréablement se repaître de nourriture et d’illusions, invités par le Maharajah Sir Ganga Singh de Bikaner qui a élevé ce « modeste » pavillon de chasse en bordure du lac, nous logeâmes dans une fort belle chambre avec un confortable lit king-size, à baldaquin svp, une baignoire … d’une époque révolue, et un ample mobilier colonial anglais. Répartis dans une cinquantaine de m2 … tout de même ! Non, n’insistez pas ! vous ne verrez pas l’intimité de notre superbe chambre conjugale. Rideau sur ces splendeurs !

Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY
Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY

Mais, ne soyez pas jaloux ! Il s’agissait de l’anniversaire de ma doudoue. Eh oui, un 25 février ! Fêter çà dans un Mahal avec musiciens et danseuses dans la nuit aux grands arbres frissonnants… !

Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, musique et danses-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace, mandala de fleurs -CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace, mandala de fleurs -CC BY-NC Jacques BOUBY

mandala de fleurs, d’accueil et de bonne fortune… et la nuit fut bonne et douce pour ma doudoue dans la chambre 101

Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY

Découverte au matin, nous retrouvons la belle architecture de pourpre royale des mahals de Bikaner, les Jharokhas, (balcons en saillie) si joliment taillés et leur couronne de chajja (auvent), les chhatris, ces élégants kiosques de toit à coupole, les corbeaux de pierre finement ciselés, les délicats voiles de pierre dentelée : les jalis.

Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY

Avec en plus la fastueuse nature alentour enchantée d’oiseaux, agrémentée de bassins, de petits temples, de chhatris, d’immenses buissons flamboyants de bougainvilliers

Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Gajner Palace-CC BY-NC Jacques BOUBY

Ambiance « Héritage » comme ils disent et il n’était pas impossible d’imaginer ici le beau désordre aristocratique mais immensément raffiné des chasses au tigre, d’antan. Bel exemple des harmonieuses communautés de goût, des sahibs et des britanniques dans les « Indes galantes ».

 

 

ÉCLATS du SHEKHAWATI (11)

BIKANER, le FORT de JUNAGARH (4)

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Le Chandra Mahal, palais de la Lune, c’est  le palais de la reine, précieux et distingué. Des panneaux de marbre sculptés et polychromes évoquent la légende de Radha et Krishna ainsi que d’autres personnages du si foisonnant panthéon hindou, sans bien sûr, oublier l’inoxydable Ganesh.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Quel foisonnement ici, quelle richesse, quel raffinement, quelle délicatesse ! Là, c’est sûr, on n’est plus dans les havelis des grands commerçants Marwaris. On est chez les ROIS. De plein pied dans la culture de la dynastie des Rajputes, grands guerriers à coup sûr, mais aussi passionnés d’architecture et d’art. Tel le rajah Anup Singh (1674-1698).

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Chandra Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Une flânerie sur les hautes terrasses donne une idée sur l’organisation des différents bâtiments dans l’espace et offre des perspectives intéressantes à l’oeil.

Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

L’image ci-dessous tente de rendre compte du subtil et harmonieux assemblage entre marbre et grès rouge. Les spécialistes s’accordent à dire qu’il s’agit d’une tradition architecturale antérieure à l’influence moghole… donc proprement indienne. Optons pour un syncrétisme réussi ! Avant que le marbre ne prévale sur le grès pour donner le fleuron du Taj Mahal, perle de l’achitecture moghole.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, vue des terrasses sur la cour Holi- CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, vue des terrasses sur la cour Holi- CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH - CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH – CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH - CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH – CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH - CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH – CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, autel - CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, autel – CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, autel - CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, autel – CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH - CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH – CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH - CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH – CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH - CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH – CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, façade est- CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, façade est- CC BY-NC Jacques BOUBY

Façade est, tel un majestueux paquebot à l’ancre. Immuablement.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, façade est- CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, façade est- CC BY-NC Jacques BOUBY

De retour vers la porte Daulat Pol, on repasse devant le palais Vikram Vilas qui lui aussi a rosi un peu plus dans le jour déclinant …

Bikaner, Fort de JUNAGARH, palais Vikram Vilas - CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, palais Vikram Vilas – CC BY-NC Jacques BOUBY

Voilà, dans le soleil safrané et bas, la dernière image d’un des bastions du fort et de l’éternelle statue équestre du Maharajah Sadul Singh, le dernier maharajah de Bikaner, mort en 1950, enterrant une période de grande histoire et grande lignée de … 16 maharajahs enfants mythiques du soleil, mentionnée dans les Puranas.

Bikaner, Fort de JUNAGARH et statue équestre du Maharaja Sadul Singh - CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH et statue équestre du Maharaja Sadul Singh – CC BY-NC Jacques BOUBY

 

ÉCLATS du SHEKHAWATI (10)

BIKANER, le FORT de JUNAGARH (3)

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Lal Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Lal Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Lal Niwas, la pièce de vie avec de magnifiques peintures aux si délicats motifs floraux plutôt dans les tons rouges garance sur les murs et au plafond, dans chaque encoignure, rehaussées ça et là de miroirs. Aucune colonne ne vient rompre ou en segmenter la vision. La très grande classe, loin déjà du travail des artisans des havelis !

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Lal Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Lal Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Lal Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Lal Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Lal Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Lal Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Lal Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Lal Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Le Karan Mahal, une somptueuse salle des audiences publiques est splendidement parée de miroirs et de panneaux décorés à la feuille d’or et recouverts de mosaïques aux motifs raffinés.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Le revêtement, qu’on prendrait aisément pour du marbre est en réalité un enduit au calcaire très pur et minutieusement poli à l’agate.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, le Karan Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

Le Ganga Niwas abrite aujourd’hui un musée divinement hétéroclite où se succèdent des collections impressionnantes d’armes rajputes : lances, flèches, poignard à tigres avec pistolet intégré, sabres à pommeau en forme de lion, où l’argent et le jade décore les poignées, fusils de 3 m de long pour chasser l’éléphant, armures de… 56 kg…  pléthore de sculptures, d’œuvres d’art, vieilles photos, miniatures de l’école de Bikaner, manuscrits et portraits nombreux, pièces de monnaie à foison, trône en bois de santal, vêtements princiers, une spéciale cuillère à soupe pour super moustache de maharajah, un biplan monoplace et bien sûr, l’inévitable… raton laveur…

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Sculpture très raffinée du dieu Soleil, Surya, ancêtre mythique du dieu Rama et de la dynastie Rathore.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, musée dans le Ganga Niwas -CC BY-NC Jacques BOUBY

A l’entrée de la chambre de GajSingh Manda, cette balancelle en bois laqué, dorée, pas banale du tout car en plus des délicates figurines ornant ses montants, un incroyable mécanisme les fait tourner sur elle-mêmes.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, chambre de GajSingh Manda,-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, chambre de GajSingh Manda,-CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, chambre de GajSingh Manda,-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, chambre de GajSingh Manda,-CC BY-NC Jacques BOUBY

 

 

 

ÉCLATS du SHEKHAWATI (9)

BIKANER, le FORT de JUNAGARH (2)

Encore une vaste cour somptueuse de blanc nacré, cerclée de jharokhâ, ces magnifiques balcons en saillie et leur couronne de chajja (auvent) en forme de sourcils.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour cerclée de jharokhâ -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour cerclée de jharokhâ -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour cerclée de jharokhâ -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour cerclée de jharokhâ -CC BY-NC Jacques BOUBY

les dentelles de pierre… des moucharabiehs d’une finesse incroyable d’où les femmes pouvaient regarder sans qu’on ne les voit. Pratique du Purdah qui n’affecte pas que les communautés musulmanes mais aussi hindoues.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, jharokhâ, et moucharabiehs -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, jharokhâ, et moucharabiehs -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, jharokhâ, et moucharabiehs -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, jharokhâ, et moucharabiehs -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, moucharabiehs -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, moucharabiehs -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, moucharabiehs -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, moucharabiehs -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Badal Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Badal Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Badal Mahal (Palais des Nuages et de la Pluie) dont les murs et les plafonds sont recouverts de fresques de nuages ​​de pluie d’un bleu lumineux, d’inspiration chinoise. Pluie dont il n’est pas inutile de préciser qu’il était finalement plus simple et plus commun de la « voir … en peinture », qu’en réalité, dans ces contrées arides 🤪

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Badal Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Badal Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Badal Mahal, Statue de Vishnu et Laksmi-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Badal Mahal, Statue de Vishnu et Laksmi-CC BY-NC Jacques BOUBY

Statue de Vishnu et Laksmi

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Badal Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Badal Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Le Badal Mahal fut construit  par le maharajah Dungar Singh qui a régné de 1872 à 1887.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, plafond du Badal Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, plafond du Badal Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte d’entrée du Phool Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte d’entrée du Phool Mahal -CC BY-NC Jacques BOUBY

Voici la porte d’entrée du Phool Mahal ou Palais des Fleurs, en bois de santal peinte d’un bleu Krishna jouant de la flûte sur un panneau et sur l’autre, Radha ou peut-être une concurrente aimée (oui, les fameuses…Gopis, oui, ces  bergères délicieusement amoureuses folles du bel et sombre Adonis).

Nb : on traversera bien d’autres magnifiques portes, mais comme elles sont en général… ouvertes pour la visite, votre photographe préféré ne pourra hélas vous rendre compte de leur beauté !

Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte d’entrée du Phool Mahal, détail -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte d’entrée du Phool Mahal, détail -CC BY-NC Jacques BOUBY

Belle richesse florale de ce Phool Mahal, Palais des fleurs, chaque recoin revêtant l’équilibre graphique et la palette lumineuse d’un tableau.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal-CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, détail-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, détail-CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, détail-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, détail-CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, -CC BY-NC Jacques BOUBY

Plus que jamais le Palais des Fleurs … dans tous leurs atours…

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, plafonds-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, plafonds-CC BY-NC Jacques BOUBY

A noter que les plafonds ne sont jamais d’invisibles nécessités … même si on a un mal fou à en rendre compte tant les éclairages sont une pure catastrophe ! Les nombreux miroirs qui ornent les murs ne sont pas de verre mais de métal poli.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, plafonds-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, plafonds-CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, plafonds-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, plafonds-CC BY-NC Jacques BOUBY

Encore Krishna se donnant en spectacle sur son tapis de lotus et ses idolâtres et folles amoureuses  de groupies euh ! Gopis

Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, détail du plafond-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, Phool Mahal, détail du plafond-CC BY-NC Jacques BOUBY

 

ÉCLATS du SHEKHAWATI (8)

BIKANER, le FORT de JUNAGARH (1)

Ce fort a la particularité bien rare au Rajasthan d’être construit sans escarpement ni hauteur ni promontoire. Non ! simplement posé à plat au milieu du désert, le plus redoutable des protecteurs il est vrai. Et si les Moghols ainsi que les Lodis ne se privèrent pas d’assaillir rageusement ses remparts, l’histoire affirme que le fort n’a jamais été pris !

Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

Massive et redoutable, cette monumentale citadelle jadis entourée de douves, construite entre 1588 et 1593 est protégée par 37 bastions, un rempart impressionnant de près d’un kilomètre de long et sept portes fortifiées.

Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

Entrons par la porte Daulat Pol (ou Prole, comme on le voit inscrit sur la plaque, à gauche du porche). On peut remarquer, en haut à droite sur la porte ouverte, la terrible rangée de pointes de métal acéré censé s’opposer à la poussée des éléphants guerriers. Et notez l’enfilade de portes à franchir avant de pouvoir pénétrer dans cette forteresse.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte Daulat Pol -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte Daulat Pol -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte Daulat Pol -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte Daulat Pol -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte Daulat Pol -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte Daulat Pol -CC BY-NC Jacques BOUBY

Quarante et une empreintes de mains de femmes sont visibles sur le mur de couleur rouge, accompagnées de plaques commémoratives gravées à même le mur en bas relief. Ce sont les mains des épouses Rajput des maharajahs de Bikaner, qui ont commis le Sati (auto-immolation) sur les bûchers funéraires de leurs maris morts au combat, préférant la mort au déshonneur.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte Daulat Pol -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte Daulat Pol -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bien qu’interdit par les Britanniques, il se prolongea ça et là au XX ème siècle, ce qui conduisit le gouvernement indien à promulguer la Loi Sati (Prévention) en 1987, criminalisant l’aide ou la glorification du Sati.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte Daulat Pol -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, porte Daulat Pol -CC BY-NC Jacques BOUBY

Dès la première cour, après être passé entre les deux énormes éléphants-sentinelles, montés par leur cornac (aujourd’hui recouverts d’un ridicule toit en tôle qui les rend quasi invisibles voire… méprisables !) on a rendez-vous avec la splendeur rose d’un palais en gré aux rampes, colonnades et moucharabiehs finement ouvragés qui laissent augurer des splendeurs à venir : le palais Vikram Vilas.

Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

Il s’agit du dernier palais construit dans le fort Junagarh de 1936 à 1937 par le Maharaja Ganga Singh (1887-1943), infatigable champion de l’architecture traditionnelle rajpoute.

Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, mariage au Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, mariage au Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

Deux couples viennent ici sceller leur mariage dans un autel du palais pour s’imprégner sans doute de la vitalité et du prestige de leurs ancêtres de haute lignée.

Rajasthan, mariage au Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, mariage au Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, mariage au Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, mariage au Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, mariage au Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, mariage au Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

Rajasthan, mariage au Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, mariage au Fort de JUNAGARH -CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas-CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas-CC BY-NC Jacques BOUBY

Cette splendide deuxième cour, le Durga Niwas, d’une importante surface est entourée de bâtiments en grès rose d’une grande finesse sculpturale (caractéristique de l’architecture moghole, amalgame réussi d’architecture islamique, perse, turque) qui se marie à la blancheur du marbre, dont l’élégant kiosque en marbre… de Carrare, s’il vous plaît ! Qui se mire pensivement dans le bassin ! En marbre lui aussi.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas-CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas-CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas, bassin de marbre-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas, bassin de marbre-CC BY-NC Jacques BOUBY

Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas-CC BY-NC Jacques BOUBY

On peut repérer ci-dessous, au centre de la photo, le blason des Maharajahs de Bikaner et ses deux tigres rageurs.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas, kiosque de marbre-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas, kiosque de marbre-CC BY-NC Jacques BOUBY

 La suite de la visite nous fera traverser palais, temples, jardins, terrasses, balcons ciselés, couloirs et petits kiosques d’un style architectural étonnant. Un extravagant et puissant hétéroclisme : on y retrouve des influences Mogholes, Gujarati, Rajputes et même occidentales ! 

Rajasthan, Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas, -CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas, -CC BY-NC Jacques BOUBY

… Comme on peut le voir en levant la tête vers le haut de la tour d’angle du Karam Mahal où sont peints bateau et train …

Rajasthan, Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas, détail-CC BY-NC Jacques BOUBY
Rajasthan, Bikaner, Fort de JUNAGARH, cour Durga Niwas, détail-CC BY-NC Jacques BOUBY

De plus, chacun des Maharajahs des 16 générations qui se sont succédées au pouvoir ont ici apporté leur « touche personnelle » ! Et en particulier un nombre invraisemblable de pièces, chacun des Maharajahs se refusant à vivre bêtement dans les appartements de ses prédécesseurs.

Bikaner, Fort de JUNAGARH, salle Karan Mahal-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, salle Karan Mahal-CC BY-NC Jacques BOUBY

La salle du trône (en argent), du Karan Mahal, salle d’audience est une partie ancienne du palais. Elle date du XVIIème siècle et a subi l’influence du syle moghol (marbre blanc, stucs, galerie avec arcs polylobés reposant sur des colonnes à la base renflée). Somptueuse avec ses murs et ses colonnes aux cannelures décorés à la feuille d’or, son plafond en haut relief. Le « store » rouge suspendu par des chaînettes était un ingénieux système de ventilation manoeuvré… à la main

Bikaner, Fort de JUNAGARH, salle Karan Mahal-CC BY-NC Jacques BOUBY
Bikaner, Fort de JUNAGARH, salle Karan Mahal-CC BY-NC Jacques BOUBY